Facebook Twitter
chapter_bouchot

Biologie de la moule

Vignette biologie de la moule

Deux espèces de moules sont élevées en France : la moule commune (Mytilus edulis) et la moule d'Espagne (Mytilus Galloprovincialis). Seule la première est élevée sur le littoral des Pays de la Loire.


La moule Mytilus edulis ...

Deux espèces de moules sont élevées en France : la moule commune (Mytilus edulis) et la moule d'Espagne (Mytilus Galloprovincialis). Seule la première est élevée sur le littoral des Pays de la Loire. Comme l'huître, la moule est un coquillage bivalve filtreur. Elle pompe de l'eau de mer et utilise ses branchies pour respirer et capter le plancton dont elle se nourrit.

En revanche, la moule est dotée de deux organes originaux que sont le pied et la glande byssogène. Le pied est un organe en forme de languette, équipé de muscles, qui permet à la moule de se déplacer très lentement. Néanmoins, ce coquillage a majoritairement une vie fixée. L'organe byssogène est une glande qui permet à la moule de se fixer, en produisant le byssus, ensemble de filaments dont les extrémités sont pourvues d'une substance hautement adhésive.

 

 

Reproduction de la moule ...

La moule n'est pas bisexuée : elle naît mâle ou femelle et le reste toute sa vie. De la même manière que les huîtres, les femelles vont expulser des paquets d'ovules par contractions répétées de la coquille tandis que les mâles vont libérer leurs spermatozoïdes.

L'émission des produits génitaux a lieu au printemps. Une fois fécondées, les larves se déplacent grâce à leurs velums, voile cilié. Elles vont peu à peu s'alourdir et chercher à se fixer. Contrairement aux huîtres, elles ne se fixent pas définitivement et peuvent se déplacer grâce à leurs pieds et à leurs byssus.

 
Naissain de moules sur corde
Naissain de moules sur corde
Naissain de moules au microscope
Naissain de moules au microscope
Moules adultes
Moules adultes

Partagez cette page :

Réalisation : Agence Watt Communication